Reprise de Kosc : l’AOTA formule un soutien au projet d’Altitude Infrastructure

Faute de disposer d’un accès activé au réseau FttH d’Orange à l’échelle nationale, des adhérents de l’AOTA se sont orientés vers l’opérateur « pur wholesale » Kosc pour disposer – dans une moindre mesure en terme de capillarité – d’une offre d’accès FttH de niveau 2 (bitstream) dans près de 200 agglomérations françaises.

Hélas, cet opérateur a rencontré de graves difficultés économiques ces derniers mois mettant en péril son activité. La disparition de tout acteur du marché wholesale tendrait à affaiblir la concurrence au détriment du marché entreprises et renforcerait les positions dominantes des acteurs historiques. Or, depuis sa création, l’AOTA a toujours œuvré à l’ouverture du marché des télécommunications à une plus large concurrence.

L’AOTA a appris par voie de presse qu’un repreneur de Kosc s’était manifesté par le biais d’un plan de continuation : le groupe Altitude à travers sa filiale dédiée au marché wholesale, Altitude Infrastructure.

Le Conseil d’Administration de l’AOTA a souhaité soutenir la reprise de cet acteur par Altitude Infrastructure en y adossant des points de vigilance particuliers, et notamment :

  • le maintien de la totale neutralité de Kosc vis-à-vis des acteurs de détail clients et en particulier, s’assurer de la parfaite étanchéité vis-à-vis de la branche de détail B2B du groupe Altitude
  • le maintien des conditions proposées aux acteurs de l’AOTA qui ont constitué leur modèle économique autour de Kosc depuis septembre 2019

L’AOTA sera particulièrement attentive au respect de ces conditions par Kosc dans sa nouvelle formule et comptera sur l’attention toute particulière des Autorités compétentes en cas de non-respect de celles-ci, notamment si la branche de détail B2B d’Altitude ou tout autre acteur venait à se retrouver privilégié.

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.